Le Conseil d'État donne son feu vert à l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen

© FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Le Conseil d'État a donné son feu vert à l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen , a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur a estimé que cette décision qui infirme la suspension de cette expulsion par le tribunal administratif est "une grande victoire pour la République". "Il sera expulsé du territoire national", a ajouté Gérald Darmanin .

Selon nos informations, le Maroc a déjà délivré un laissez-passer consulaire, permettant l'expulsion d'Hassan Iquioussen. "On va essayer de l'interpeller avant ce soir", a déclaré une source policière.

"La haine" qui justifie la décision d'expulsion

Dans son ordonnance du 30 août, le Conseil d'État a conclu l'annulation de l'ordonnance du tribunal administratif de Paris qui suspendait l'expulsion de l'imam, donnant donc son aval à l'expulsion vers le Maroc d'Hassan Iquioussen. Le 5 août, le tribunal administratif de Paris avait suspendu en référé l'expulsion vers le Maroc de cet imam réputé proche des Frères musulmans, jugeant qu'elle porterait une "atteinte disproportionnée" à sa "vie privée et familiale", mais le ministère de l'Intérieur avait fait appel de cette décision.

>> LIRE AUSSI ...


Lire la suite sur Europe1