"Je connais des acteurs terrifiés" : Kate Winslet en colère contre l’homophobie à Hollywood

·2 min de lecture

Kate Winslet a accordé une interview au «Sunday Times» dans laquelle elle dénonce l’homophobie à Hollywood, rendant encore plus difficile la carrière des acteurs gay.

Kate Winslet est en colère contre Hollywood. L’actrice britannique a accordé une interview au «Sunday Times» dans laquelle elle dénonce l’homophobie dans le milieu du cinéma américain, qui d’après elle complique les carrières des acteurs gay. «Je ne peux pas vous dire le nombre de jeunes acteurs que je connais – certains sont très célèbres, d’autres débutent – qui sont terrifiés que leur sexualité puisse être révélée et que cela les empêche d’être choisis pour des rôles d’hétérosexuels. C’est n’importe quoi», a-t-elle expliqué. «Je vous le dis, un acteur bien connu vient de trouver un agent américain et l’agent lui a dit : "Je comprends que tu sois bisexuel. On ne va pas le révéler". Je connais au moins quatre acteurs qui cachent complètement leur sexualité. C’est douloureux. Parce qu’ils vivent dans la crainte d’être découverts», a poursuivi l’actrice oscarisée.

Elle a ajouté que cette situation se présente plus souvent «chez les hommes». «C’est un terrible nouvelle. Hollywood doit laisser tomber cette merde d'un autre temps. "Est-ce qu’il peut jouer un hétérosexuel parce qu’apparemment il est gay?" Cela devrait presque être illégal. Vous n’imaginez pas à quel point c’est répandu. Et cela ne se limite pas à la question de savoir si un acteur gay peut ne jouer que des personnages gay. Parce que parfois, dans certains cas, ces acteurs choisissent de ne pas faire leur coming-out pour des raisons personnelles et ça ne regarde personne. Parfois pour garder leur vie privée. Parfois à cause du conditionnement et de la honte», a encore commenté la star.

"J'en ai assez de ne pas être honnête"

Consciente d’avoir elle-même accepté le rôle d’une homosexuelle, elle a expliqué : «Nous aurions pu avoir une conversation sur ce que(...)


Lire la suite sur Paris Match