On connaît le dernier repas de l'homme de Tollund, sacrifié il y a 2.400 ans

·2 min de lecture

Au cours de l'âge du bronze, des milliers de personnes ont péri dans les zones humides au nord-ouest de l'Europe. De nombreux restes ont depuis été retrouvés mais leur état de conservation est très variable et ne permet donc pas toujours le même niveau d'analyse. En effet, les corps qui ont été ensevelis dans les marais ont rapidement été réduits à l'état de squelettes alors que ceux placés dans des tourbières ont été naturellement momifiés. Les tourbières sont des environnements acides qui, combinés avec un climat froid et des conditions hypoxiques, entraînent la dessiccation des tissus et le tannage de la peau sur laquelle des empreintes digitales et des expressions faciales peuvent être conservées pendant plusieurs milliers d'années.

Il n'aurait pas été exécuté mais aurait plutôt été victime d'un sacrifice humain

Il existe plusieurs « hommes des tourbières » dont celui de l'homme de Tollund qui a été découvert en 1950. Cet homme est mort entre 405 et 380 ans avant J.-C. et a été trouvé à Bjældskovdal, à 10 kilomètres à l'ouest de Silkeborg, au Danemark. L'âge de l'homme au moment de sa mort est estimé entre 30 et 40 ans. La présence d'un nœud coulant autour de son cou indique qu'il a été pendu.

Cependant, il a été disposé au fond d'une fosse dans une position de sommeil, ce qui suggère qu'il n'aurait pas été exécuté mais aurait plutôt été victime d'un sacrifice humain. Une étude en 1951 avait déjà montré que les restes de repas pris entre 12 et 24 heures avant le décès de l'homme de Tollund comprenaient des grains entiers et fragmentés de céréales et de plantes sauvages ainsi que des restes de plantes.

L'homme de Tollund a été découvert à Bjældskovdal et le contenu de son intestin a été analysé par l'équipe de chercheurs danois. © Nieslen et al, 2021
L'homme de Tollund a été découvert à Bjældskovdal et le contenu de son intestin a été analysé par l'équipe de chercheurs danois. © Nieslen et al, 2021

Un bon repas... et des parasites

Une récente étude parue dans le journal Antiquity et menée par des chercheurs danois réévalue en détail les contenus intestinaux de l'homme de Tollund. L'équipe a cherché en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles