Le congrès des Verts, comment ça marche ?

© Isa Harsin/Sipa

Tous les trois ans, Europe Écologie-Les Verts tient son congrès. En novembre 2019, Julien Bayou avait ainsi succédé à David Cormand à la tête du parti. Le congrès se déroule en deux temps : d’abord un « congrès décentralisé » lors duquel tous les militants à jour de cotisations peuvent voter, dans leur région, pour une « motion d’orientation » portée par un candidat. Cette première étape se déroulera le 26 novembre. Les militants doivent se rendre physiquement sur leur lieu de vote (un par région).

Lire aussi - EELV : en interne, la députée Sandrine Rousseau se heurte au plafond des Verts

Six motions en lice

Pour ce congrès, six motions se disputent les faveurs des adhérents. Issue de la majorité sortante, celle de Marine Tondelier (La Suite) est la grande favorite. La motion de Sophie Bussière (Printemps écolo), soutenue par l’ancien candidat à la présidentielle Yannick Jadot disputera la seconde place au texte de Mélissa Camara (La Terre, nos luttes), soutenu par la députée de Paris Sandrine Rousseau.

Ce « congrès décentralisé » élit des délégués au « congrès fédéral » qui, lui, se tiendra le 10 décembre à Rungis (Ile-de-France). Entre les deux, une période de négociations s’ouvre. Les motions peuvent soient être reconduites, soient fusionner entre elles. Le candidat de la motion majoritaire devient alors le ou la secrétaire national(e) d’EELV.

Retrouvez ici l’ensemble de nos antisèches

...
Lire la suite sur LeJDD