Le congrès du Sinn Féin donne le coup d'envoi de la campagne des législatives

En Irlande, Michelle O’Neill reste vice-présidente du Sinn Féin. Le parti nationaliste tenait vendredi et samedi son congrès annuel à Derry, en Irlande du Nord. Pendant deux jours, les militants se sont positionnés sur divers sujets. L’événement a surtout marqué l’entrée en campagne du parti pour les législatives britanniques du 12 décembre. Reportage.

Avec notre envoyée spéciale à Derry,  Emeline Vin

Effervescence. C’est le mot qui revient le plus pour décrire cette édition 2019. Maire Devine, élue du parti à Dublin, rentre chez elle confiante quant aux élections de décembre : « Nous avons sept députés à Westminster pour l’instant et nous allons en élire un huitième. John Finucane va être élu, nous allons défaire le DUP. »

À lire aussi : Congrès du Sinn Féin: le Brexit, une occasion pour la réunification

À la sortie de l’amphithéâtre, Rosie Neilhara a, elle aussi, ressenti une agitation positive particulière cette année. « Vous savez, c’est une année stimulante pour nous. Avec les élections qui arrivent, le Brexit qui arrive. Nous avons hâte d’atteindre la réunification, je la ressens vraiment cette année au congrès. C’est le Brexit qui a mis l’idée dans la tête des gens. »

L’unification, réclamée depuis toujours par le parti, semble enfin à portée de main, grâce au Brexit. La présidente Mary Lou McDonald espère d’ailleurs obtenir un référendum d’ici 5 ans.

Mais la sénatrice Maire Devine rappelle que le parti discute de tous les pans de la politique. « On parle des sujets du Parlement irlandais. Nous avons pris des positions fortes, sur le climat, sur le transport, sur les droits des handicapés. »

L’objectif est de se placer comme un parti de gouvernement crédible avant les élections en République d’Irlande au printemps prochain, qui s’annoncent délicates.