Congrès du PS : Olivier Faure dénonce « une mauvaise polémique » et lance un appel au rassemblement

© LOIC VENANCE / AFP

Un Parti socialiste irréconciliable ? Alors qu’Olivier Faure avait annoncé sa victoire dans une interview accordée au JDD, la commission de récolement a validé ce scrutin ce dimanche. D’après un nouveau décompte, le Premier secrétaire sortant, l'a emporté avec 51,09 % des voix contre 48,91 % pour son adversaire du jour, Nicolas Mayer-Rossignol. Malgré cette officialisation, le maire de Rouen a continué à remettre en cause la victoire d’Olivier Faure, tout en dénonçant des fraudes. Invité de Franceinfo ce lundi matin, le candidat vainqueur a lui évoqué « une mauvaise polémique ».

Lire aussi - Catherine Nay raconte Jean-Christophe Cambadélis, le miraculé qui croit aux miracles

Il a ainsi affirmé n’avoir « aucun doute, toutes les fédérations ayant été vérifiées ». Après avoir rappelé que « l'ensemble des procès-verbaux de l'intégralité des votes sont à la disposition de la presse », celui qui occupe la fonction de Premier secrétaire du PS depuis avril 2018 a tenu un discours rassembleur : « Il faut maintenant avancer et chercher à rassembler l'ensemble des socialistes ». Il a donc invité ses deux adversaires du premier tour à le rencontrer afin qu’ils puissent échanger sur l’avenir du parti.

Néanmoins, le consensus risque d’être épineux à trouver entre les différentes parties, le principal point de rupture étant l’alliance avec les autres partis de gauche et notamment la création de la Nupes. Menée et soutenue par Olivier Faure, cette alliance est critiquée par Nicolas Mayer...


Lire la suite sur LeJDD