Congrès du Parti socialiste : la victoire d'Olivier Faure entérinée

© Emmanuel DUNAND / AFP

Après plusieurs jours de contestations internes, le Parti socialiste (PS) a confirmé définitivement la victoire d’Oliver Faure à sa tête. Les délégués du 80e Congrès ordinaire du PS, organisé à Marseille du 27 au 29 janvier, ont quasi-unanimement validé l’accord entre Olivier Faure et son rival Nicolas Mayer-Rossignol. Cet arrangement portait notamment sur la composition de la direction du PS.

À lire aussi Plus divisé que jamais, le Parti socialiste se retrouve en congrès à Marseille

« Nous sommes prêts à un accord », à l'issue d'un « échange transparent et démocratique », avait expliqué Nicolas Mayer-Rossignol à la presse, après l'avoir présenté à ses partisans. Les deux camps ont passé la nuit à négocier. Pour rappel, le maire de Rouen a contesté pendant plusieurs jours la victoire du premier secrétaire sortant avec officiellement 51,09 %. Interrogé par l'AFP pour savoir s'il reconnaissait qu’Oliver Faure était désormais sans conteste le premier secrétaire, il a défendu, sans précision, qu'il s'agissait d'une « gouvernance globale ».

« Des chefs au combat »

Fier de ce nouvel accord, Nicolas Mayer-Rossignol avait réagi sur Twitter. « À un combat des chefs, nous avons préféré, ensemble, des chefs au combat », a-t-il tweeté. Et pour cause, les discussions concernaient notamment la proposition d'Olivier Faure d'intégrer ses rivaux dans l'équipe de direction, mais en reconnaissance de sa victoire. « Il y a une architecture à construire dans le respect de ce que l...


Lire la suite sur LeJDD