Congrès des maires : « L’augmentation de la dotation générale de fonctionnement, c’est de l’esbroufe », tacle David Lisnard

David Lisnard : "L’augmentation de la DGF, vous me permettrez de dire que c’est de l’esbrouffe"

Le 104e Congrès des maires s’ouvre ce lundi autour du thème « Pouvoir agir ». Et en creux, la délicate question des finances locales – le nerf de la guerre – malmenées ces dernières années par une remise à plat de la fiscalité des collectivités et, depuis plusieurs mois, une inflation galopante et des prix de l’énergie à la hausse. « Comment arriver à passer le cap de fin 2022- début 2023 ? », ce sera l’une des principales « préoccupations » de cette réunion annuelle, a confié au micro de la matinale de Public Sénat, David Lisnard, le président de l’Association des maires de France. Face à cette situation, l’exécutif vante régulièrement l’augmentation de la dotation globale de fonctionnement (DGF) prévue dans le budget 2023, dont l’examen vient de débuter au Sénat après une adoption via 49.3 à l’Assemblée nationale. Avec un montant de 320 millions, il s’agit de la plus importante enveloppe débloquée en 13 ans pour les territoires.

« L’augmentation de la DGF, vous me permettrez de dire que c’est de l’esbroufe communicationnelle ou, comme disait Emmanuel Macron, de la poudre de perlimpinpin ! », s’agace pourtant David Lisnard. « Il faut rappeler que ça n’est pas un don, c’est un dû au titre des transferts de compétences, donc des transferts de charges et de recettes », rappelle le maire de Cannes. L’absence d’indexation de la dotation sur l’inflation continue de pénaliser les collectivités selon notre invité. « Avec une DGF qui n’est pas indexée sur l’inflation, ce qui n’est pas normal, quand il y a un 1 % d’inflation, l’Etat pioche 1 % en euros constants dans la dotation, parce qu’il a une dynamique des recettes : plus 35 milliards en 2022, notamment sur la TVA, l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu. On nous dit : regardez, ça n’est pas figé, on augmente à 320 millions la DGF ! Sauf que l’on n’est pas à 1 % d’inflation », relève (...) Lire la suite sur Public Sénat

Caroline Cayeux trouve « un peu indécents » les propos de David Lisnard sur l’augmentation de la DGF

Réforme des retraites : Sacha Houlié anticipe un 49.3 sur un budget de la Sécurité sociale rectificatif

Budget : le Sénat vote pour un usage limité de l’huile usagée comme carburant

Pouvoir d’achat : l’utilisation des huiles usagées comme carburant pourrait s’évaporer au Sénat

Finances locales : Christian Estrosi « ne voit pas très clair sur ce qui pourrait remplacer la CVAE »