Macron aux maires: "Les sifflets ne m’ont jamais beaucoup étourdi"

1 / 2

Macron aux maires:  "Les sifflets ne m’ont jamais beaucoup étourdi"

Avant de prendre la parole ce jeudi devant les maires de France réunis, Emmanuel Macron a été hué et sifflé par une partie des édiles. Affrontant une nouvelle bronca durant sa prise de parole, il a sèchement imposé le silence aux maires. 

Ce jeudi, Emmanuel Macron doit s'exprimer devant les 15.000 maires venus à Paris à l'occasion du 100e congrès des maires de France. Mais avant son discours, il a pu mesurer l'étendue de l'inquiétude et du ras-le-bol des élus devant les efforts financiers qu'on leur demande de consentir. Il a en effet été hué et sifflets par une partie des maires.  

Les huées ont duré une vingtaine de secondes

La bordée a duré une vingtaine de secondes lors de son arrivée au Congrès des maires de France à Paris, d'autres applaudissant le chef de l'Etat. Le vice-président de l'Association des maires de France, André Laignel (PS), lui a auparavant adressé de nombreuses critiques dans un discours très applaudi. Il lui a notamment reproché "une avalanche de décisions défavorables aux collectivités locales prises depuis l'été", "sans concertation".
    
Pour lui, "l'autonomie fiscale n'existera plus" avec "des contrats léonins imposés pour contrôler a priori nos budgets", une "réduction imposée du nombre de fonctionnaires" locaux ou encore "la suppression brutale d'emplois aidés". Les maires sont "sacrifiés" et "la décentralisation est en danger", a conclu André Laignel sous une ovation.

"Je peux vous demander de ne pas me siffler"

A nouveau sifflé par une proportion, très audible, des participants, cette fois durant sa prise de parole, au moment où il confirmait la suppression de la taxe d'habitation...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages