Congrès LR: à l'exception de Denis Payre, les candidats ont déposé les parrainages nécessaires

·3 min de lecture
Les candidats au Congrès LR  - BFMTV
Les candidats au Congrès LR - BFMTV

Ils seront finalement cinq. Les prétendants au congrès des Républicains pour la présidentielle avaient jusqu'à ce mardi, 18 heures, pour déposer les 250 parrainages nécessaires, provenant de 30 départements différents. Seul l'entrepreneur Denis Payre n'est pas parvenu à franchir ce premier obstacle. La bande de cinq se lance désormais dans la course à l'investiture, prévue du 2 au 4 décembre, pour désigner le champion de la droite en vue de 2022.

876450610001_6279994727001

Record battu par Michel Barnier

Trois fois plus que le nombre requis. L'ancien négociateur du Brexit, Michel Barnier, a annoncé ce mardi avoir déposé dans la matinée 702 parrainages d'élus, essentiellement LR.

Parmi eux, figurent 62 parlementaires, en provenance de plus de 80 départements, précise son entourage à nos confrères de l'AFP. Un moyen de montrer les muscles auprès des militants en montrant son implantation dans le parti. Ces chiffres sont toutefois impossibles à vérifier, car l’instance de contrôle ne dévoilera ni le nombre de parrains, ni leurs noms.

Le sprint de Xavier Bertrand

En deux semaines, le président de la région des Hauts-de-France a joué la "dynamique". Son porte-parole, le député du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont, a annoncé mercredi sur Twitter avoir déposé les parrainages de 427 élus.

Devancé par Michel Barnier en termes d’élus parlementaires, Xavier Bertrand peut se consoler car il fait toujours figure de favori pour s'imposer lors du congrès de décembre, selon le dernier sondage Ifop dévoilé ce dimanche par le JDD.

Valérie Pécresse, la première à franchir la ligne d'arrivée

Valérie Pécresse est partie la première. Dès le 6 octobre, la présidente de la région Île-de-France, a déposé ses 250 signatures requises. Le parti l'avait même rappelée à l'ordre en rappelant qu'il lui faudrait attendre la date du 13 octobre fixée à l'ensemble des candidats.

Son entourage a rappelé auprès de l'AFP qu'elle était donc "la première", à avoir rendu même "bien plus" de parrainages que le nombre requis, ne manquant pas de souligner qu'elle ne souhaitait "pas rentrer dans une course aux chiffres." Et d'ajouter qu'elle a "les 500 parrainages requis pour la présidentielle".

La course de fond d'Éric Ciotti

Dernier à déposer son dossier, le député a rassemblé 400 signatures. "Sans aucune compromission avec le macronisme", a-t-il précisé sur son compte Twitter, ses soutiens sont issus de 73 départements différents, selon lui.

"Des chiffres importants qui traduisent le soutien majeur d’élus dans les régions comportant le plus d’adhérents LR, mais aussi l’indépendance totale de sa candidature vis-à-vis de concurrents ou de soutiens de concurrents notamment [dans les] Hauts-de-France ou [en] Auvergne-Rhône-Alpes", précise son équipe.

La surprise Philippe Juvin

Philippe Juvin a créé la surprise en déposant vendredi 271 parrainages au siège du parti. Le médecin et maire de la Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), faisait figure d'outsider, et des doutes planaient sur sa capacité à réunir les signatures.

Éliminé, Denis Payre a déposé un recours

L'entrepreneur Denis Payre est le seul à n'avoir pas réuni les 250 parrainages, n'ayant rassemblé qu'une "trentaine" de signatures. "J'ai déposé un recours auprès de la direction des républicains et de l'instance qui s'occupe des parrainages", a-t-il indiqué ce mardi sur BFMTV.

"J'ai annoncé ma candidature le 30 août et pendant six semaines ma candidature n'a pas été retenue par les Républicains", a regretté Denis Payre, dénonçant le fait de n'avoir "pas pu faire campagne" pendant ce temps.

Jeudi, la direction LR annoncera officiellement les noms des candidats remplissant les conditions de parrainage.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles