Congrès des astronautes : "L'espace va transformer notre vie"

Stéphane Iglésis
Congrès des astronautes : "L'espace va transformer notre vie"

Cent astronautes venant de 17 pays différents sont réunis depuis lundi 16 octobre à la Cité de l'espace à Toulouse, pour leur congrès mondial dédié cette année à la préservation de la planète bleue, à l'exploration lointaine (grâce à des sondes) et aux programmes habités vers la Lune et Mars. Jusqu'à vendredi, ils vont discuter autour du slogan "L'espace est mon futur", trouvé par une écolière toulousaine.

Une mission pour Mars qui pèserait 40 tonnes

Les astronautes vont notamment échanger autour des difficultés techniques qui rendent pour l'instant impossible toute mission habitée sur Mars. Parmi les principaux freins, les rayonnements pour l'homme. Une mission "300 jours aller, 300 jours sur place et 300 jours retour, ce serait un peu trop", explique ainsi l'astronaute Thomas Pesquet, qui a passé 196 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS) pour la mission Proxima.

Il faudrait protéger les astronautes des rayonnements, ça ferait une mission très blindée, très lourde.

Thomas Pesquet, astronaute français

à franceinfo

L'autre difficulté, c'est la longueur d'une telle mission. Le vol serait long pour aller jusque sur Mars et les astronautes seraient contraints d'embarquer beaucoup de matériel avec eux. "Si on emmène toute la nourriture pour alimenter les gens pendant 900 jours, ça serait évidemment très lourd à lancer de la Terre, ça coûterait très cher donc on ne peut pas se le permettre", analyse Thomas Pesquet. Enfin, les missions doivent encore résoudre le problème technique de la rentrée atmosphérique sur Mars. "Quand il faut poser 40 tonnes, parce que c'est ce qui est estimé pour une mission habité sur Mars, sur la surface de la planète Mars, et le faire redécoller, on a du mal à le faire."

L'homme, un animal inadapté à la planète Mars

Maîtriser une nouvelle propulsion et de nouveaux matériaux, ce n'est donc pas simple d'autant plus que l'homme (...) Lire la suite sur Francetv info

Astronomie: un astéroïde est passé à 44 000 kilomètres de la Terre
La Lune a eu une atmosphère "éphémère" (et cela pourrait servir à de prochaines expéditions dans l'espace)
Espace : La NASA propose aux internautes d'identifier des clichés de la Terre
Moscou et Washington s'allient pour construire une station en orbite lunaire
La sonde Cassini a fait ses adieux en plongeant sur Saturne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages