Le congrès américain sur le point de voter un plan de relance

par David Lawder
·3 min de lecture
LE CONGRÈS AMÉRICAIN SUR LE POINT DE VOTER UN PLAN DE RELANCE

par David Lawder

WASHINGTON (Reuters) - Le Congrès américain devrait voter dans la journée de dimanche un plan de relance de 900 milliards de dollars pour aider le pays à faire face à la crise économique et sanitaire, après avoir trouvé tard, la veille, une issue au désaccord opposant Démocrates et Républicains sur le programme de prêts de la Réserve fédérale.

Le démocrate Chuck Schumer a dit aux journalistes rassemblés devant le Capitole tard dans la soirée de samedi, que "si les choses avançaient encore dans cette direction, nous pourrions voter demain".

Les chefs de file des groupes parlementaires souhaitent intégrer le plan de relance au projet de loi de finances de 1.400 milliards de dollars qui court jusqu'en septembre 2021.

Le plan comprend notamment des aides directes versées aux particuliers de 600 dollars et une indemnisation supplémentaire de 300 dollars pour les demandeurs d'emplois.

Le projet de financement fédéral expire cependant à minuit dimanche. Si le plan de relance n'est pas adopté d'ici là, l'administration pourrait se trouver en cessation de paiement.

Le président des Etats-Unis, qui a laissé la main aux groupes parlementaires pour mener les négociations, a fait part de son mécontentement tôt dans la journée, alors qu'un accord n'avait toujours été trouvé.

"Pourquoi le Congrès ne s'entend-il pas sur le projet de relance pour aider notre population? Ce n'était pas leur faute, c'était la faute de la Chine", a-t-il écrit sur Twitter. "Trouvez un accord, et donnez-leur davantage d'aides directes."

Le sénateur républicain Pat Toomey insistait pour que, dans sa rédaction initiale, le projet garantisse que le programme de prêts de la Réserve fédérale - destiné aux petites entreprises, aux Etats et aux administrations locales, qui arrive à expiration le 31 décembre - ne puisse être renouvelé.

INGÉRENCE DE LA FED

Les Républicains estiment que ce programme est une ingérence de la part de la Fed dans les affaires des entreprises privées et politise la banque centrale. Ils accusent les Démocrates de chercher à le renouveler en 2021 pour soutenir les Etats et les administrations locales contrôlées par leur parti.

Les Démocrates, de leur côté, accusent les Républicains de vouloir limiter les pouvoirs de la Réserve fédérale pour empêcher Joe Biden de disposer de toutes les options possibles pour relancer l'économie lorsqu'il entrera à la Maison blanche le 20 janvier.

Un membre des Démocrates a fait savoir que Pat Toomey avait finalement accepté de revoir la rédaction de sa proposition pour éviter que la Fed ne se trouve dans l'incapacité de renouveler ce genre de programme à l'avenir.

"Maintenant que les Démocrates ont accepté une version révisée de la proposition du sénateur Pat Toomey, nous pouvons commencer à revoir le reste du plan de relance pour apporter un peu d'aide et de soulagement aux familles, aux travailleurs et aux entreprises", a dit un porte-parole du républicain Mitch McConnell.

Les Etats-Unis ont enregistré plus de 316.300 morts depuis le début de l'épidémie, ce qui constitue le bilan le plus lourd au monde. Des centaines de milliers de personnes ont perdu leur emploi. Les économistes estiment que la croissance ne pourra pas reprendre réellement tant que la population n'aura pas été massivement vaccinée.

(David Lawder and Patricia Zengerle, version française Caroline Pailliez)