Congrès américain: les espoirs démocrates de reprendre le Sénat se réduisent

Salomé Vincendon
·3 min de lecture
Une personne votant à Atlanta (Géorgie, Etats-Unis), le 3 novembre 2020 - Megan Varner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Une personne votant à Atlanta (Géorgie, Etats-Unis), le 3 novembre 2020 - Megan Varner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Selon les résultats encore partiels des élections parlementaires de mardi, qui se tenaient en parallèle de la présidentielle, les Démocrates sont parvenus à conserver leur majorité à la Chambre des représentants. Mais ce mercredi, leurs chances de gagner la majorité au Sénat américain se réduisent notamment à la suite des victoires de deux sénateurs républicains qui étaient apparus en difficulté dans les sondages.

Les 435 membres de la Chambre des représentants (dite chambre basse) sont élus tous les deux ans, alors qu'au Sénat (chambre haute), les parlementaires sont élus pour six ans, et le tiers de cette chambre est renouvelé tous les deux ans. Les républicains contrôlent actuellement le Sénat avec 53 sièges sur 100. Trente-cinq sièges étaient en jeu mardi.

Les résultats actuels ne sont pas définitifs, car certains Etats n'ont pas fini de dépouiller leurs urnes.

"Victoire" à la chambre des représentants

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s'est dite "fière" mardi de la "victoire" de sa majorité. "Ce soir assez tot, nous pouvons dire que nous avons tenu la chambre des représentants", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse mardi soir, expliquant que selon elle, c'est la situation sanitaire due au Covid-19 qui avait poussé les gens à voter pour les démocrates.

La jeune star démocrate du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez a notamment été facilement réélue mardi dans sa circonscription new-yorkaise.

Des résultats définitifs sont toutefois encore attendus venant de plusieurs Etats, et comme le note le média américain ABC, si les Démocrates resteront plus nombreux dans la chambre basse, cela pourrait être "avec une majorité potentiellement réduite".

Les espoirs se réduisent au Sénat

En revanche, les espoirs pour les Démocrates de remporter le Sénat se sont réduits au fur et à mesure que la soirée électorale avançait. Ils ont arraché deux sièges aux Républicains dans le Colorado et dans l'Arizona, mais les Républicains ont contré en battant un sénateur démocrate dans l'Alabama, tout en maintenant les sièges d'élus qui semblaient menacés.

Deux grands alliés du président républicain ont été réélus: le chef de la majorité au Sénat Mitch McConnell et le sénateur de la Caroline du Sud, Lindsey Graham. "Nous avons réussi!" a tweeté plus tard la sénatrice républicaine de l'Iowa, Joni Ernst, alors que les sondages l'avaient montrée en mauvaise posture contre sa rivale démocrate.

Les Démocrates doivent s'emparer de quatre sièges pour reprendre la majorité du Sénat, ou de trois si le démocrate Joe Biden remporte la présidentielle puisque la vice-présidente élue Kamala Harris pourrait alors, selon la Constitution, voter pour départager un vote 50-50.

L'opposition espérait prendre aux Républicains plusieurs sièges qui semblaient vulnérables. Mais leurs espoirs ont ainsi déjà été déçus dans l'Iowa, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud. Si les Démocrates parvenaient à décrocher le siège dans le Maine ou la Géorgie, en plus de l'Arizona, le contrôle du Sénat pourrait alors se jouer lors de ce deuxième tour de l'élection partielle en Géorgie.

Article original publié sur BFMTV.com