Le congrès américain divisé : les démocrates tentent de protéger le droit à l'IVG

Avec à leur tête Nancy Pelosi, les démocrates américains ont fait voter à la Chambre des représentants deux mesures pour tenter de protéger l'accès à l'avortement. "Il y a trois semaines à peine, la Cour suprême a donné un gros coup à nos droits fondamentaux", a dénoncé la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi. "C'est pourquoi (...) nous allons prendre des nouvelles mesures pour défendre la liberté des femmes en matière de procréation", a-t-elle affirmé juste avant le vote, entourée d'élues vêtues de vert, la couleur de ralliement des pro-IVG.

Le premier des deux projets de loi, adopté par les seules voix des démocrates, légaliserait à nouveau l'avortement à travers tous les Etats-Unis. L'autre offrirait des protections aux femmes voyageant d'un Etat américain à un autre pour avorter.

Les deux textes ont toute les chances d'être retoqués au Sénat où les partisans du droit à l'IVG ne disposent pas d'une majorité qualifiée.

Les démocrates comptent donc sur les élections de mi-mandat pour renforcer le droit à l'avortement. "Faisons en sorte que les Américains s'en souviennent en novembre : avec deux sénateurs démocrates de plus, on pourra empêcher toute obstruction lorsqu'il s'agit du droit des femmes à choisir, et de faire de la liberté reproductive la loi du pays", a déclaré Nancy Pelosi.Mais ces élections sont toujours très périlleuses pour le pouvoir en place, et il est très possible que les démocrates perdent au contraire leurs minces majorités au Congrès lors du scrutin.

Le 24 juin dernier, la Cour suprême a annulé le droit fédéral à l'avortement et depuis cette date plusieurs Etats ont interdit l'IVG sur leur sol.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles