Congo : le principal opposant, positif au Covid-19, est décédé

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Guy-Brice Parfait Kolélas, fils de Bernard Kolélas, ancien Premier ministre en 1997, a succombé au Covid-19 à la suite, ce dimanche, de son évacuation de Brazzaville à Paris.
Guy-Brice Parfait Kolélas, fils de Bernard Kolélas, ancien Premier ministre en 1997, a succombé au Covid-19 à la suite, ce dimanche, de son évacuation de Brazzaville à Paris.

L'opposant Guy-Brice Parfait Kolélas, principal rival du président sortant Denis Sassou Nguesso à l'élection au Congo-Brazzaville, est décédé à son arrivée à Paris où il avait été évacué ce dimanche. L'information a été transmise en pleine nuit au Point Afrique par Jean-Jacques Serge Yombi, vice-président du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), qui a signé le 27 février un accord d'alliance avec l'Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki). Testé positif au Covid-19, Guy-Brice Parfait Kolélas avait affirmé dans un émouvant message vidéo diffusé samedi, la veille du scrutin, « se battre contre la mort ». Guy-Brice Parfait Kolélas, 60 ans, « a été testé positif au Covid-19 hier [vendredi] après-midi », avait indiqué son directeur de campagne Cyr Mayanda ce samedi. Un avion a décollé de France pour son évacuation vers Paris qui devrait avoir lieu « dimanche matin », avait-il ajouté. Vendredi, le candidat n'avait pas pu animer son dernier meeting de campagne à Brazzaville, avaient constaté des journalistes sur place, dont l'AFP.

« Battez-vous, pour votre changement »

« Mes chers compatriotes, je me bats contre la mort, cependant, je vous demande de vous lever. Allez voter pour le changement. Je ne me serais pas battu pour rien », avait indiqué dans cette vidéo Guy-Brice Parfait Kolélas, « Pako », pour les intimes. Alité, affaibli, il s'était exprimé en retirant, pour les besoins de son message, son masque d'assistance respiratoire. « Levez [...] Lire la suite