Le Congo face au Covid-19 : les raisons de la défiance

·1 min de lecture
Le Congo, qui dispose de doses de vaccins chinois, russes et américains, voudrait vacciner 60 % de la population pour atteindre l'immunité collective. 
Le Congo, qui dispose de doses de vaccins chinois, russes et américains, voudrait vacciner 60 % de la population pour atteindre l'immunité collective.

Face à la propagation du coronavirus, le gouvernement du Congo-Brazzaville a reconduit cette semaine pour la vingt-sixième fois depuis mars 2020, l?état d?urgence et serré la vis. Après le personnel de santé, les étudiants de l?université publique ainsi que les fonctionnaires, les commerçants, chauffeurs de bus et de taxi au Congo devront obligatoirement se faire vacciner contre le Covid-19 d?ici à la fin octobre. Cette mesure, prise par la « coordination nationale de gestion du coronavirus », fait suite au constat selon lequel la grande majorité de la population congolaise fait preuve de défiance envers la vaccination lancée en avril 2021.

Les autorités congolaises visent une couverture vaccinale de 60 % de la population cible, en vue d?atteindre l?immunité collective. Officiellement cette couverture est actuellement d?un peu plus de 4 %.

Après le personnel de santé, les étudiants de l?université publique ainsi que les fonctionnaires, les commerçants, chauffeurs de bus et de taxi au Congo devront obligatoirement se faire vacciner contre le Covid-19 d?ici à la fin octobre. © MARCO LONGARI / AFP

L?intensification de la vaccination « passe par les chauffeurs de taxi, bus et autres transports en commun, et les vendeurs des marchés domaniaux au plus tard le 31 octobre », a estimé la coordination de gestion de la pandémie dans un communiqué. Les autorités n?ont pas précisé quelles mesures seraient prises à l?encontre des éventuels récalcitrants. Dans tous les ca [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles