Congo-Brazzaville: les services municipaux de six grandes villes en grève illimitée

© unesco.org

L’Union des syndicats des six grandes mairies du Congo, dont Brazzaville et Pointe-Noire, a déclenché, depuis le 1er décembre, un mouvement de grève générale illimitée pour réclamer des meilleures conditions de travail et le paiement de plusieurs années d’arriérés de salaires. Une situation qui pénalise les usagers qui n'arrivent pas à se faire délivrer certains documents comme les extraits d’actes de naissance ou encore récupérer les corps dans les morgues municipales par exemple.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loicia Martial

Dans les services municipaux, depuis cinq jours, il est impossible d'avoir accès à certains services. Les portes de la morgue municipale de Brazzaville, par exemple, sont fermées, ce qui empêche les familles de récupérer les corps de leurs proches décédés.

Orthega, un jeune Brazzavillois trentenaire, est agacé. Lui et sa famille ne savent pas s’ils seront autorisés à inhumer, demain mardi, un oncle décédé depuis plus de deux semaines. « Nous avons appris que la morgue est en grève. C’est une situation que nous déplorons actuellement. Cela fait un peu désordre parce que nous avons des parents que nous recevons pour la veillée. Ils viennent de divers horizons. Il faut les prendre en charge. Ce n’est pas chose facile », se plaint-il.

Le jeune Orthega lance un message aux dirigeants. « Notre souhait est que les autorités doivent régler cette question… Le plus vite que possible et de façon définitive. On ne doit plus continuer à vivre ce genre de grève dans le pays, parce que ça nous met dans les difficultés », dit-il.


Lire la suite sur RFI