Congo-Brazzaville : Parfait Kolélas investi candidat pour la présidentielle

·2 min de lecture

Guy-Brice Parfait Kolélas, 60 ans, qui entend libérer les énergies et les esprits, a été investi candidat lundi 1 février 2021 par l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki), sa formation politique. Il sera candidat au même titre qu’Albert Oniangué, 66 ans, un ancien officier de l’armée et ex-aide de camp du président Denis Sassou-Nguesso qui se présente pour un quatrième mandat.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Au siège de l’UDH-Yuki en plein Bacongo, plusieurs militants surexcités ont assisté à l’investiture de leur candidat.

Un sage a remis à Guy-Brice Parfait Kolélas une écharpe aux couleurs du parti, mais aussi des noix de colas placées dans une petite assiette en aluminium. Du vin local rempli dans une petite calebasse a été arrosé à ses pieds avant que les esprits des résistants tels Boueta-Mbongo ou encore André Grenard Matsoua ne soient invoqués pour l’accompagner.

Une fois intronisé, le candidat qui repart au combat après celui qu’il a perdu en 2016 a pris la parole. « Je veux libérer les énergies et les consciences. Le Congo est devenu un État policier. Je veux redonner certaines libertés fondamentales au peuple congolais. Je veux redonner espoir au peuple congolais parce qu’aujourd’hui la jeunesse congolaise vacille sur ses bases », a déclaré M. Kolélas à la presse.

Il a surtout demandé à ses militants d’aller s’inscrire massivement sur les listes électorales.

Pour sa part Albert Oniangué, ex-aide de camp du président Denis Sassou-Nguesso entre 1979 et 1992, se porte également candidat à la présidentielle. Il dénonce le fait que le pays vit un naufrage collectif auquel toutes les élites assistent impuissantes parce qu’elles seraient elles-mêmes gangrenées par le système.

Les candidats ont jusqu’au 7 février pour déposer leurs dossiers à la Direction générale des affaires électorales (DGAE).

À lire aussi : Présidentielle au Congo-B: qui pour faire face à Sassou-Nguesso?