Congo-Brazzaville : jour de vote sous haute surveillance

Par Agnès Faivre, envoyée spéciale à Brazzaville
·1 min de lecture
Une attente de plusieurs jours a commencé après la fermeture des bureaux de vote dimanche soir au Congo-Brazzaville, où le président sortant, l'indétrônable Denis Sassou Nguesso, compte l'emporter dès le premier tour.
Une attente de plusieurs jours a commencé après la fermeture des bureaux de vote dimanche soir au Congo-Brazzaville, où le président sortant, l'indétrônable Denis Sassou Nguesso, compte l'emporter dès le premier tour.

Circulation en voiture et à moto interdite, Internet coupé, échanges de SMS suspendus, barrage de forces de l'ordre, policiers et gendarmes presque plus nombreux que les électeurs au niveau des bureaux de vote? Les Congolais ont été appelés aux urnes dans un climat peu rassurant quant à la transparence du scrutin. À cela s'est greffée l'inquiétude sur l'état de santé de Guy Brice Parfait Kolélas, principal adversaire de Denis Sassou Nguesso, président sortant et candidat à un quatrième mandat successif. Le chef de l'Union des démocrates humanistes (UDH-YUKI), , est décédé dans la nuit du dimanche à lundi à la suite de son évacuation par avion médicalisé vers Paris.

À LIRE AUSSICongo : le principal opposant, positif au Covid-19, évacué en France

Les Congolais ont globalement boudé les urnes

La veille, deux heures avant la coupure générale d'Internet, son camp a posté une vidéo le montrant très affaibli, le souffle coupé et sous assistance respiratoire « Mes chers compatriotes, je suis en difficulté, je me bats contre la mort, mais je vous demande de vous lever. Allez voter pour le changement », avait-il déclaré. Si les rumeurs d'empoisonnement sont allés bon train à Brazzaville, l'homme présentait plutôt les symptômes du Covid-19.

Les bureaux de vote ont ouvert en principe à 7 heures ce matin du 21 mars, à l'école du 31 juillet 1968 du quartier Mpila de Brazzaville. Il a fallu attendre 7 h 30 pour voir affluer une poignée d'électeurs. Courbés, agenouillés, ils [...] Lire la suite