Congo-Brazzaville: 2 600 réfugiés venus de RDC accueillis dans des conditions précaires

© RFI

Plus de 2 600 réfugiés venus de la province du Mai-Ndombe, en République démocratique du Congo, fuyant un conflit foncier opposant les ethnies Téké et Yaka, ont trouvé refuge dans le district de Ngabé, dans le centre-est du Congo-Brazzaville. Leurs conditions de vie sont exécrables, s’est alarmée vendredi 4 novembre l’ONG humanitaire catholique Caritas, qui vient de boucler une mission d’évaluation dans la zone.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Ils sont au total 2 639 individus à avoir traversé le fleuve Congo depuis fin août-début septembre, pour se réfugier dans la sous-préfecture de Ngabé.

Selon Alain Robert Moukouri, secrétaire général de Caritas Congo, ces réfugiés sont vraiment dans le besoin. Ils sont dans une grande précarité, « Il y a beaucoup d’enfants à l’âge scolaire qui se trouvent démunis », explique-t-il.

Sur tous les plans ou presque, la situation des réfugiés, qui continuent à affluer, laisse à désirer. La question de la crise alimentaire est particulièrement problématique. « Il n’y a pas grand-chose à manger. Déjà, en temps normal, Ngabé est ravitaillé par Brazzaville. Avec la fluctuation des prix du marché depuis Brazzaville, quelles sont les répercussions à Ngabé ? La situation alimentaire est très critique », poursuit Alain Robert Moukouri.


Lire la suite sur RFI