Congo-B: l'ONG «Tournons la page» publie un rapport au vitriol sur les élections législatives

Le processus électoral pour les élections législatives et locales de juillet 2022 au Congo-Brazzaville a pris définitivement fin avec l’installation de la nouvelle assemblée. Mais il a laissé un goût amer aux organisations de la société civile. Dans un rapport publié vendredi 16 septembre, la coalition « Tournons la page » a déploré de nombreuses faiblesses et irrégularités, et un scrutin qualifié d'« amateur ».

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Les dernières élections législatives et locales n’étaient pas de nature à garantir et à renforcer la démocratie et la paix, compte tenu des frustrations qu’elles ont créées, résume la coalition « Tournons la page ». Celle-ci dénonce « le manque de fiabilité des listes électorales, l’achat de consciences, la corruption, le tribalisme mais aussi le faible taux de participation ».

Christian Mounzéo est vice-coordonnateur de cette ONG. Il explique : « Ce qui est certain, c’est que lorsque l’on voit le degré d’amateurisme, lorsque l’on voit les différents problèmes qui ont été générés ou soulevés dans le cadre de l’organisation de ces élections, lorsque l’on voit tous les constats qui ont été faits – et notre rapport en fait foi aujourd’hui –, on peut dire que le Congo a raté un rendez-vous. »

► À lire aussi : Congo-Brazzaville : les résultats des législatives entérinés par la Cour constitutionnelle


Lire la suite sur RFI