Congo-B: l'entourage de Destin Gavet, chef du parti d'opposition Mouvement républicain, inquiet après son arrestation

© Capture d'écran/Youtube.com

Au Congo-Brazzaville, le premier responsable de la jeune formation politique d’opposition Mouvement républicain, reconnue par les autorités en mars, a été arrêté le 1er décembre à Pointe-Noire. Ses proches ignorent les motifs de son arrestation qui intervient après que son parti a initié une pétition, dans le cadre d’une campagne en vue d’obtenir la libération de prisonniers politiques, et qui a débuté le 19 novembre.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loicia Martial

Destin Gavet, 31 ans, est détenu dans les locaux de la Centrale d’intellligence et de la documentation (CID), l’ex-Direction de la surveillance du territoire, à Pointe-Noire depuis une semaine. Et jusqu'ici, ses proches assurent qu'ils n'ont pas pu avoir les nouvelles de ce jeune leader politique, souvent critique du régime de Brazzaville.

« Malheureusement, nous avons essayé d’entrer en contact avec lui, au travers des avocats que nous avons joints, nous raconte Olsen Gomo, secrétaire général du Mouvement républicain. Mais, jusqu’à ce jour, même les avocats n’ont pas accès au président Destin Gavet. Donc, nous ignorons réellement les conditions de sa détention et son état de santé. Nous ne connaissons pas les motifs de son arrestation parce qu’il n’a pas encore été inculpé », se plaint-il.

Le Mouvement républicain, qui se dit préoccupé par son sort, dénonce ce qu'il qualifie de violation de la Constitution. « On ne peut pas arrêter quelqu’un de façon arbitraire sans lui notifier les motifs. Nous déplorons cela », dénonce-t-il.


Lire la suite sur RFI