Congo-B. : fin d’une foire de valorisation des produits agricoles locaux

La Foire alimentaire destinée à la promotion et à la valorisation des produits agricoles locaux, issus notamment du maraîchage prend fin ce samedi 3 septembre à Brazzaville. Les consommateurs sont allés à la rencontre des producteurs qui proposaient des produits bio pendant trois jours.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

C’est un peu à tout hasard que Ursel Ondongo a découvert la Foire et il a été attiré par les produits locaux qui y sont présentés. « J’ai prix un produit antiviral fait à base du moringa qui soigne la toux du nourrisson jusqu’à l’adulte. Il coûte 3 000 francs CFA », indique-t-il.

Blouse blanche tel un médecin, Jemina Koye étudiante en technologie agroalimentaire à l’Institut de management de Brazzaville (IMB) tient un stand. « Nous sommes venus exposer nos produits transformés. Là, nous avons des jus 100%, sinon 1000% bio. Nous avons de la macédoine made in Congo faite localement. Nous avons des thés, du confis de gingembre. Et, nous avons une bouillie infantile tout comme adulte faite à base du riz, de maïs et de niébé », présente Jemina.

Dans un pays où l’essentiel des denrées alimentaires est importé, l’ONG internationale Essor a initié cette foire pour des raisons avancées ici par Dieudonné Badawi, son représentant au Congo. « Pour nous, c’est pour corriger à la base cette importation des produits agricoles qui nous viennent de l’extérieur dont nous ne maîtrisons parfois pas bien les sources. Alors qu’au niveau local nous savons d’où nous viennent ces produits », explique-t-il.

Le succès de l'événement faisant, les producteurs et les consommateurs ont jugé que les trois jours d’exposition et de vente étaient insuffisants.


Lire la suite sur RFI