Congo-B: Dieudonné Bantsimba réélu maire de de Brazzaville

Le maire sortant de la ville de Brazzaville, membre du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) a été reconduit à son poste lors de l’élection du nouveau bureau du Conseil municipal. Son mandat sera de cinq ans.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Tête rasée, costume bleu, chemise blanche et cravate rouge, Dieudonné Bantsimba, 65 ans, a recueilli 100% de suffrages au terme d’un vote à bulletins secrets. Il était le seul candidat proposé par les formations de la majorité.

En 2020, Dieudonné Bantsimba avait été choisi pour prendre la tête du Conseil municipal pour terminer le mandat de son prédécesseur Christian Roger Okemba, évincé et emprisonné pour détournement de deniers publics. Guy-Marius Okana a lui, été reconduit au poste de vice-président du Conseil municipal.

Seul changement enregistré, l’entrée dans le bureau de Marc Matoumissa de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki), formation d’opposition créée par le regretté Guy-Brice Parfait Kolélas.

Le maire réélu a reconnu que Brazzaville était, à l’image des autres villes du monde, confrontée aux problèmes de la mobilité des populations, de la gestion de l’environnement et de l’encadrement de la croissance urbaine. À ces problèmes, il faut ajouter l’absence d'éclairage public dans plusieurs quartiers ou encore le phénomène des gangs qui violent et tuent.

« Je mesure donc le poids de la responsabilité qui est la mienne et je m’engage à l’assumer avec audace, humilité et détermination », a promis Dieudonné Bantsimba, qui est également député à l’Assemblée nationale.


Lire la suite sur RFI