Congo-B: pas d'engouement pour les élections législatives et locales de ce dimanche

Les électeurs se sont rendus timidement aux urnes, dimanche 10 juillet pour élire les députés et les conseillers locaux. Les observateurs et les autorités ont salué un scrutin qui s’est déroulé sans incidents. Mais sans engouement non plus.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Dans la plupart des centres, le vote a démarré au moins avec une heure de retard. A l’école Joseph Nkeoua, dans la deuxième circonscription de Bacongo, les premiers bulletins ont été glissés dans les urnes après 8h00.

Pas d’affluence jusqu’à la mi-journée. Pour preuve, à l’école Lheyet Gaboka, dans le cinquième arrondissement, où RFI s'est rendu à midi : dans le premier bureau de vote, sur 944 inscrits, à peine une trentaine avaient répondu présents. A la fin de la journée, dans l'un des bureaux de l’école Joseph Nkeoua à Bacongo, sur 986 électeurs inscrits, seulement 176 avaient voté. La participation semble également faible à Pointe Noire selon plusieurs témoins.

Ceux qui ont voté affirment qu’ils « expriment un devoir un citoyen » et espèrent surtout un changement et un son nouveau à l’Assemblée nationale.

Ceux qui ont boycotté estiment que ces élections n’ont pas trop d’enjeux, arguant que les résultats sont presque connus d’avance. Ils ont aussi aussi le mot d’ordre d’une frange de l’opposition qui dénonce un manque de transparence. « A quoi s’attend un parti qui s’exclut du processus démocratique », s’est interrogé à la mi-journée le chef de l’Etat Denis Sassou-Nguesso qui a voté dans le cinquième arrondissement, saluant un vote dans le calme.

A Brazzaville et partout ailleurs, les voies ont été fermées à la circulation. Seuls les véhicules ayant obtenu des sauf-conduits délivrés par la police ont été autorisés à circuler. Globalement la journée s'est déroulée sans incidents, et pas de longues files d'attente dans la plupart des bureaux de vote où RFI s'est rendu à Brazzaville.

Les bureaux de vote ont fermé à 18h00, heure locale, et les opérations de dépouillement sont globalement terminées. Faute d’éclairage ce dépouillement a commencé avant 18h, heure officielle, dans les bureaux de vote du Centre de l’école Mabiala Mâ Nganga dans le premier arrondissement de la capitale.

À lire aussi: Congo-Brazzaville: quelles stratégies pour l’opposition aux législatives?

Les premiers résultats peuvent tomber dans le courant de la semaine, selon un responsable de la Commission électorale qui n’a pas précisé de date.

Le vote du dimanche n'a pas connu d'incidents majeurs certes, mais Dave Mafoula, candidat à la députation dans la circonscription de Mossaka dans la Cuvette, a été pris à partie par des éléments de la force publique qui lui reprochent d'avoir instrumentalisé des jeunes qui ont réclamé la publication des résultats aussitôt après la fermeture du vote. Des images publiées par les proches de Dave Mafoula montrent qu'il a été blessé à la bouche et au visage. Dave Mafoula fût également le plus jeune candidat à la dernière présidentielle en 2021.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles