Congo-B : des décisions pour une gestion transparente des forêts du Bassin du Congo

Renforcer davantage le rôle de la société civile dans lagestion des forêts du Bassin du Congo pour plus de transparence, c’est l’objectif que s’est fixé le 13e forum sur la gouvernance forestière que Brazzaville a accueilli jusqu’à hier mardi. Les acteurs du domaine forestier et représentants des gouvernements ainsi que les experts ont pris plusieurs décisions allant du renforcement de la traçabilité du bois, à la protection du cadre de vie des communautés autochtones forestières.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

La problématique majeure des forêts congolaises aujourd'hui, reste la question de la préservation de la biodiversité. Le Forum a donc fait plusieurs propositions dans ce sens. Le professeur Julien Mbzibain, enseignant à l’Université de Wolverhampton en Angleterre, a contribué à l'organisation du forum grâce à un appui financier. « Il y a aussi eu des recommandations par rapport à la gestion durable de la faune, de la biodiversité à travers les programmes réalisés par exemple par la FAO ».

Le principal partenaire de l'exploitation des ressources forestières du bassin du Congo est la Chine. Le Forum a appelé les entreprises du géant asiatique au respect des législations ; leur méthode d’exploitation étant parfois décriée, car ne respectant pas l'environnement.

Après avoir accueilli les 12ème et 13ème Forum, Brazzaville doit passer le témoin l'année prochaine à une autre capitale.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles