Congo-B : la Cour constitutionnelle confirme l’élection de Denis Sassou-Nguesso

·1 min de lecture

La Cour constitutionnelle a validé mardi 6 avril l’élection de Denis Sassou-Nguesso au scrutin du 21 mars derniers. Il a recueilli 88,40% de suffrages au lieu de 88,57% de voix, selon les résultats provisoires que la Cour a légèrement modifiés après avoir rejeté les recours en annulation de trois opposants.

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Le délibéré de la Cour a été vidé par son président Auguste Iloki après une audience qui a duré quelques heures. « Est élu président de la République le candidat Sassou-Nguesso Denis qui a recueilli 88,40% de suffrages dès le premier tour », a déclaré M. Iloki.

Avocat de Denis Sassou-Nguesso, Me Emmanuel Oko a qualifié la victoire de son client de limpide et surtout compris pourquoi la Cour a procédé à quelques légères modifications des résultats. « Vous savez, les petites erreurs ne manquent jamais. Au départ c'est 88,57%, au finish c'est 88,40%, c’est plus ou moins la même chose », a-t-il dit.

De son côté Me Jean-Philippe Esseau, avocat de Jean-Jacques Serge Yhombi Opango, allié de Guy-Brice Parfait Kolélas, opposant décédé le lendemain du scrutin s’est incliné certes devant le verdict de la Cour, mais il pense que le problème reste entier. « Kolélas décédé, il perd sa personnalité juridique, donc il perd son statut de candidat. Est-ce qu’on peut prononcer les résultats d’un défunt ; d’une personne qui n’est plus candidate ».

Le contentieux électoral vidé, sa victoire confirmée Denis Sassou-Nguesso attend désormais son investiture pour un quatrième mandat de cinq ans avec de nombreux défis à relever.