Congé parental boudé par les pères : le problème vient du montant de l'allocation, selon l’Union nationale des associations familiales

franceinfo
·1 min de lecture

Moins de 1% des pères ont pris un congé parental à temps plein en 2020, malgré une légère augmentation en cinq ans, selon une étude publiée mercredi 7 avril. En 2015, ils étaient 4 000 nouveaux pères à cesser leur activité un an ou deux. Cinq ans plus tard, ce chiffre est passé à 6 000. Pour Marie-Andrée Blanc, présidente de l’Union nationale des associations familiales (Unaf), invitée de franceinfo jeudi 8 avril, "il y a un problème de montant de cette prestation". Elle n'est donc pas étonnée de "la faiblesse des mères et des pères qui prennent ce congé parental".

397 euros par mois, "ce n'est pas à la hauteur"

Le congé parental dure deux ans, trois à condition d'un partage entre les deux parents. "Certains parents veulent peut-être un congé parental à temps partiel, ou alors une durée moins longue, mais davantage rémunéré".

Aujourd'hui, le montant du congé après la naissance d'un enfant est de 397 euros par mois, "que ce soit un père ou une mère" et sans tenir compte "du salaire que vous percevez", précise Marie-Andrée Blanc. Selon elle, "ce n'est pas à la hauteur d'une famille pour pouvoir vivre dignement".

Des parents qui doivent "bricoler"

La présidente de l'Unaf pointe le "bricolage" que doivent faire les parents après la naissance d'un enfant : "Les parents souhaitent avoir du temps avec leurs enfants et malheureusement, ils bricolent, soit par des congés payés qu'ils n'ont pas pris avant, ou bien des congés maladie ou des périodes de chômage. Ce sera toujours mieux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi