Congé pour deuil parental: comment le Sénat se fait un "coup de pub" en remaniant la proposition de loi

1 / 2

Deuil parental: le Sénat vote à l'unanimité le congé à 15 jours

Près d'un mois après l'imbroglio autour du congé pour deuil parental à l'Assemblée nationale, le Sénat y met son grain de sel. Réunis en commission mercredi, les élus de la Chambre Haute ont adopté la proposition de loi à l'unanimité, tous groupes confondus - y compris les élus de la majorité Les Républicains. Elle sera examinée le 3 mars en première lecture dans l'hémicycle du palais du Luxembourg.

Pour les sénateurs, il s'agit d'une opportunité de réparer à peu de frais "la faute" originelle des députés La République en marche, qui avaient retoqué le texte rédigé par un collègue UDI. LaREM avait ensuite déposé de son propre chef une proposition plus ambitieuse, portée en séance par Mounir Mahjoubi. C'est donc finalement au Sénat qu'est revenu la tâche de permettre au gouvernement de mettre ce sujet derrière lui.

"On en surajoute, ça ne trompe personne"

L'exécutif avait lui-même étoffé la proposition en rendant le dispositif plus généreux. L'un des amendements porte de cinq à sept jours le congé actuellement prévu par le code du travail. Un autre crée un "congé de répit" de huit jours supplémentaires fractionnable, pour partie pris en charge par la Sécurité sociale.

Les élus du palais du Luxembourg, quant à eux, ont étendu l'accès au congé aux travailleurs indépendants et aux agents publics. "On n'est pas sur une mesure d'organisation du travail mais sur une mesure d'humanité. Il me paraît normal...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi