« On est dans la confusion » : Dupond-Moretti réagit au cafouillage de Darmanin sur les policiers agressés à Lyon

© Lewis Joly/JDD/SIPA

Gérald Darmanin  est au centre de critiques depuis qu’il a réagi à la violente agression de policiers à Lyon mercredi. Le ministre de l’Intérieur a indiqué dimanche dans un tweet que l’un des agresseurs interpellé, étranger, faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire, sera « expulsé ». « Les délinquants étrangers n’ont pas leur place en France », a-t-il insisté. Mais plus tard, le parquet a démenti les informations du ministre en mettant hors de cause l’individu et en levant sa garde à vue. De quoi provoquer l’ire de l’opposition.

Éric Dupond-Moretti met les choses au clair

Mais pas de quoi déstabiliser l’un de ses collègues, Éric Dupond-Moretti . Le ministre de la Justice a expliqué qu’il y avait une incompréhension de la situation« On est dans la confusion des choses. » Avant d’expliquer clairement au micro de RTL: « Pour expulser un étranger il y a soit une expulsion judiciaire soit une expulsion administrative. Cet homme a déjà été condamné à de nombreuses reprises et il fait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français, c'est une décision administrative et Gérald Darmanin a dit qu'elle serait exécutée. » Pour le garde des Sceaux, il n’y a donc « rien à dire » sur l’annonce de Gérald Darmanin. « Je suis un fervent partisan de l'État de droit », a insisté Éric Dupond-Moretti à la radio.

Mis hors de cause mais expulsé

Après l’annonce du parquet dimanche, Gérald Darmanin a en effet insisté que l’homme mis hors de cause était connu des auto...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles