En conflit avec son voisin, il verse de l'ammoniac dans l'escalier : l'immeuble est évacué

·2 min de lecture
L'enfer, c'est les autres (illustration - photo PATRICK HERTZOG/AFP/GettyImages)
L'enfer, c'est les autres (illustration - photo PATRICK HERTZOG/AFP/GettyImages)

Une affaire de voisinage qui tourne mal. les habitants d’un petit immeuble de Mantes-la-Ville ont dû être évacués après qu’un voisin a répandu du gaz lacrymogène et de l’ammoniac dans les parties communes. Il ne supportait plus les bruits des enfants.

L’enfer, c’est les autres. Pour Sartre et ce Mantais du moins. “Son problème ? Il ne supporte pas le bruit” éclaire une habitante de l’immeuble, interrogée par Le Parisien. Mais à un moment donné, il faut savoir cohabiter avec les autres !” Surtout en habitat collectif. A sa décharge, il semblerait que son voisin ne supporte pas vraiment les remarques. D’ailleurs, les deux habitants ont fini en garde-à-vue.

Menaces et intoxication

On rembobine. Au deuxième étage de l’immeuble vivent des enfants. Au troisième habite l’homme. Et depuis le confinement, ce dernier semble avoir de plus en plus de mal à supporter ses petits voisins du dessous. Il le fait savoir et, cette fois, la dispute dégénère. Selon les premiers éléments de l’enquête, le père des bambins aurait menacé avec un couteau son voisin véhément. Ce dernier, pris de rage, aurait répandu dans la cage d’escaliers un mélange de gaz lacrymogène et d’ammoniac.

Face à ces émanations toxiques, les pompiers doivent intervenir. Ils invitent d’abord les 12 résidents du petit immeuble à rester sur leurs balcons. Avant de les évacuer un par un, masque à oxygène sur la figure. Une jeune maman s’énerve : “il y a des enfants, des personnes âgées, il ne se rend pas compte du danger !” De fait, trois enfants sont brièvement placés sous oxygène par les secours. Mais aucun n’ira à l’hôpital.

Tous au poste

Les deux voisins à l’origine de l’incident, eux, vont tout droit en garde-à-vue. Ils sont entendus par les enquêteurs pendant qu’une voisine annonçait son intention de porter plainte contre le voisin à l’origine des émanations toxiques.