Conflit israélo-palestinien : une semaine sous haute tension en images

·4 min de lecture

Les affrontements au Proche-Orient se poursuivent et ne semblent montrer aucun signe d’apaisement. Depuis la fin de la semaine dernière, des violences opposant des groupes israéliens d'extrême droite et des Arabes israéliens ont lieu dans plusieurs villes, tandis que l’armée israélienne poursuit ses frappes aériennes contre l’enclave palestinienne de Gaza, en réponse aux tirs de roquettes des combattants palestiniens en direction d'Israël. Retour en images amateur sur une semaine sous haute tension.

Depuis lundi 10 mai, 119 Palestiniens, dont 31 enfants, ont été tués dans la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé de l’enclave palestinienne. Israël a, de son côté, annoncé la mort de sept personnes, dont un enfant et un soldat.

Ces récentes tensions ont émergé vers la fin du mois d’avril, suite à la menace d’éviction de plusieurs familles palestiniennes du quartier Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, au profit de colons juifs. Le 7 mai, elles ont dégénéré en violences entre des manifestants palestiniens et la police israélienne sur l’esplanade des Mosquées, faisant plus de 200 blessés.

En représailles, des groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza ont tiré des centaines de missiles vers Israël, tuant notamment un enfant de six ans. Cette vidéo notamment montre un bâtiment de la ville de Petah Tikvah endommagé par une roquette lancée depuis Gaza.

Ces heurts se sont depuis étendus à plusieurs villes israéliennes, surtout les villes dites “mixtes”, où vivent les deux communautés juive et arabe, comme Ramleh, Haïfa ou encore Lod, dans le sud de Tel-Aviv, où un homme a ouvert le feu, jeudi 13 mai, sur un groupe de Juifs, blessant une personne. Des commerces, des voitures, ainsi que trois synagogues et un cimetière musulman ont également été incendiés dans cette ville.

Des groupes israéliens d'extrême droite ont de leur côté mené des expéditions punitives contre des Arabes israéliens – descendants des Palestiniens restés sur leur terre à la création d'Israël en 1948 – parfois isolés.

Diffusées en direct à la télévision israélienne, les images du lynchage d’un homme présumé arabe par un groupe d’extrémistes dans la ville de Bat Yam, mercredi 12 mai, avaient particulièrement choqué. L’homme avait été sorti de force de sa voiture puis roué de coups par une foule de plusieurs dizaines de personnes, jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Il a été évacué par les secours 15 minutes plus tard. “La victime du lynchage est grièvement blessée mais (dans un état) stable”, a indiqué dans un communiqué l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv.

Tomer Appelbaum, photographe pour le journal israélien Haaretz, se trouvait sur place ce soir-là. Il a filmé le groupe saccager le magasin vraisemblablement d’un Arabe israélien après le lynchage.

Des Juifs ont également subi des agressions, comme le montre cette vidéo diffusée par la police israélienne, et qui montre un groupe de personnes frapper un Juif orthodoxe entre Jérusalem et Naplouse, jeudi 13 mai (vidéo ci-dessous). L'homme a été légèrement blessé, selon un journaliste qui l’a retrouvé.

Des vidéos montrant des incursions violentes de police israélienne dans des domiciles de Palestiniens ont également été relayées. Cette vidéo (ci-dessous), diffusée le 13 mai, montre des policiers faire irruption dans un domicile à Haïfa. L’un d’eux enjoint à un habitant de se mettre à terre, puis son collègue lui assène un coup de bâton.

Cette vidéo, beaucoup relayée depuis le 14 mai, montre des membres de forces de sécurité à Umm al-Fahm, près de Haïfa, arrêter une voiture, puis donner des coups de crosse et de pied sur la portière, avant de tirer à bout portant sur le conducteur. Il s’agit vraisemblablement d’un lanceur de grenades lacrymogènes.

Gaza sous les bombes

C’est dans l’enclave de Gaza, ciblée par des raids aériens et des tirs d’artillerie de l’armée israélienne, que le bilan a été le plus lourd, surtout parmi les enfants.

Diffusée dans la nuit de jeudi, cette vidéo (ci-dessous) montre des enfants effrayés par les détonations des bombes en train de se cacher sous les couvertures.

Dans cette autre vidéo très impressionnante, tournée à la veille de l’Aïd dans la nuit du 12 mai, des enfants sont en train de jouer sur un trampoline alors qu’on voit au loin les éclairs provoqués par les bombes qui s’abattent sur l’enclave de Gaza.

Cette vidéo, qui circule depuis jeudi 13 mai, montre une tour de la bande de Gaza s’effondrer comme un château de cartes, après avoir été bombardée.

Appels au calme

Au milieu de ce chaos des affrontements, des membres de la société civile israélienne essaient tant bien que mal de se mobiliser pour ramener le calme entre communautés juive et arabe.

Sur cette vidéo, diffusée jeudi 13 mai, des enseignants discutent de l’organisation d’une ronde dans les quartiers de Jérusalem visant à intervenir auprès des habitants pour tenter de calmer les tensions.

Dans la même journée, des groupes d’habitants de la région de Galilée ont organisé un rassemblement, munis d’écriteaux proclamant “les Arabes et les Juifs ne sont pas des ennemis”, pour appeler au calme et à la coexistence pacifique entre les deux communautés.