Conflit israélo-palestinien : à Ramallah, les manifestants soutiennent Jérusalem et la bande de Gaza

·1 min de lecture

En Cisjordanie, de nombreux palestiniens ont manifesté mardi alors qu’une grève générale décrétée par plusieurs organisations appelle à la confrontation avec l'ennemi israélien. Nos correspondants Gwendoline Debono et Gallagher Fenwick se sont rendus à Ramallah dans l'une de ces manifestations très tendues. Reportage.

"Pour la première il n'y a qu'un peuple palestinien du nord au sud, de Gaza à la Cisjordanie en passant par Jérusalem et le reste de nos terres. Nous ne faisons qu'un !". Mardi 18 mai, des milliers de Palestiniens ont déferlé à travers la Cisjordanie pour exprimer leur solidarité avec la bande de Gaza. Des rassemblements qui ont suscité de vives tensions et même des affrontements, comme à al-Bireh, près de Ramallah.

"Il y a eu des tirs venant des Palestiniens, enfin je crois, puis la réponse israélienne avec beaucoup de gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles", a expliqué un témoin aux correspondants de France 24 sur place.

Depuis la deuxième Intifada, il y a 20 ans, les manifestations ont rarement pris une telle ampleur. Lors de ces rassemblements, qui ont dégénéré en affrontements avec l'armée, quatre Palestiniens ont été tués et des soldats israéliens blessés par balles.

Depuis le début du nouveau cycle de violences armées entre l'État hébreu et le Hamas le 10 mai, au moins 230 personnes ont été tuées, en grande majorité des Palestiniens.