Conflit d’intérêts : les enfants d'Agnès Pannier-Runacher associés d'une société liée à des paradis fiscaux

© Jacques Witt/SIPA

Dans un article publié mardi, le média d’investigation Disclose épingle la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher et plus particulièrement ses enfants. Selon ce média, les enfants de la ministre sont associés d’une société française, non mentionnée sur la déclaration d'intérêts de la ministre. « Baptisée Arjunem, l’entreprise familiale partage des intérêts financiers avec Perenco, numéro 2 du pétrole en France, et détient plus de 1 million d’euros dans des paradis fiscaux », décrit le média. Des révélations qui ont poussé la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique à ouvrir une enquête.

La Haute Autorité, qui recueille les déclarations d'intérêts et d'activités des ministres, a aussi pour rôle de scruter les possibles risques de conflits d'intérêts des ministres, et les moyens d'y remédier. D’après l'enquête de Disclose, le père de la ministre, Jean-Michel Runacher, a créé en 2016 en France cette société civile, nommée Arjunem, dans le cadre d'une transmission de patrimoine, y apportant pour environ 1,2 million d'euros de parts.

Des allégations « fausses et calomnieuses »

Lors de la séance des questions au gouvernement ce mardi, la ministre de la Transition énergétique est revenue sur la polémique née des révélations du média Disclose. Elle a balayé d'un revers de la main ce qu'elle dénoncé « d'allégations fausses et calomnieuses publiées par Disclose ». Agnès Pannier-Runnacher souligne une nouvelle fois que le sujet « n'a pas de lien ...


Lire la suite sur LeJDD