Conflans-Sainte-Honorine : une rentrée sous haute surveillance pour les élèves

L'attentat terroriste commis contre le professeur Samuel Paty devant un collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre, a durement ébranlé les élèves. Ces derniers ont fait leur rentrée en classe mardi 3 novembre, le cœur gros. Les parents n’ont pas caché leur inquiétude. "Je lui ai demandé si elle avait des appréhensions et elle m’a dit que ça la rassurait que la Police soit là", témoigne une mère de famille en désignant sa fille. Un hommage rendu au professeur "On sait que c’est surveillé donc au moins, il n’y aura peut-être pas d’autres attentats ici", ajoute l’élève concernée. "J’étais très inquiète et j’ai même demandé à un commissaire s’ils allaient être là tous les jours pour la sécurité de nos enfants", affirme de son côté une autre mère très soucieuse. Les élèves sont tous accueillis par niveau, entre 8 et 16 heures. L’enjeu actuellement est de parvenir à trouver les bons mots pour évoquer le traumatisme subi.