Conflans-Sainte-Honorine : comment redynamiser le quartier Chennevières ?

Yves Fossey
Conflans, jeudi. Alors que la ville envisage de redessiner totalement la place de la Liberté, dans le quartier Chennevières, elle lance une vaste campagne de concertation

Une campagne de concertation composée d’ateliers est lancée pour recueillir les remarques des usagers et des habitants de ce quartier commerçants.


Problèmes de stationnement, vitesse excessive, fermeture de magasins… : la liste des remarques soulevées par les habitants du quartier Chennevières, l’un des secteurs commerçants de Conflans-Sainte-Honorine, est longue. Ils comptent bien les faire remonter aux élus durant la campagne de concertation lancée à la fin de l’année, dans le cadre d’une réflexion sur une refonte totale du quartier.

Un questionnaire est mis en ligne sur le site Internet de la ville et des réunions publiques sont organisées. « Le stationnement payant instauré en 2008 nous a fait beaucoup de mal, explique le boucher. Ce système fait fuir les clients. Il faudrait une période de gratuité d’au moins une heure pour permettre aux gens de faire leurs courses. » Les usagers disposent d’une centaine d’emplacements sur la place de la Liberté et aux abords. L’artisan propose de revoir entièrement le dispositif. « C’est bien de lutter contre les voitures ventouses mais selon moi, pour relancer l’activité, il serait plus judicieux d’appliquer une zone bleue. »

La gérante du magasin de chaussures évoque de son côté le danger provoqué par la vitesse excessive des automobilistes. L’endroit est en effet un nœud routier qui permet de rejoindre la N 184 d’un côté et Herblay (Val-d’Oise) de l’autre. « Les personnes âgées n’osent pas traverser la chaussée de peur de se faire renverser, insiste-t-elle. Il faudrait aménager des ralentisseurs ou modifier le plan de circulation. »

« Aucun aménagement global n’a été fait depuis 30 ans », selon le maire

Une habituée de la supérette reconnaît que la situation est « compliquée ». « Il y a des commerces, des immeubles, des routes, une place et les trottoirs sont étroits », souligne cette retraitée, qui constate également une baisse de la fréquentation « même sous la halle du marché, le jeudi ».

La mairie mise justement sur cette (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Montigny-le-Bretonneux : prison ferme après l’agression d’un infirme
Yvelines : ce qui vous attend en 2019
Poissy - Les Mureaux : découvrez les formations proposées dans les écoles d’infirmières
Yvelines : les artistes sur scène près de chez vous en 2019
Poissy : le nouveau quartier de la gare prend forme