Confirmation de l'origine extrasolaire de la météorite de 2014

·2 min de lecture

En 2014, une météorite s'écrasait sur Terre. De nouvelles données récemment révélées confirment qu'elle est bien originaire d'un autre système.

CNEOS 2014-01-08 est le premier objet interstellaire reconnu à avoir heurté la Terre et même le plus ancien à être entré dans le système solaire, avant le célèbre , cet astéroïde en forme de cigare détecté en 2017. En effet, la météorite s'est écrasée sur Terre en 2014 mais certaines données concernant sa vélocité n'étaient jusqu'ici pas accessibles, ce qui a retardé son identification.

Visiteurs lointains

Le 8 janvier 2014, CNEOS 2014-01-08 a touché la Terre près de la côte nord-est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée sans provoquer ni dégâts ni intérêts particulier de la part des scientifiques sur le moment. Mais en 2017, Oumuamua, repéré par le télescope Pan-STARRS1 situé à Hawaï et qui traque les objets croisant proche de la Terre a bouleversé les choses. Son orbite, sa forme, sa vitesse et ses variations de luminosité ont conduit les astronomes à conclure que l'objet provenait d'un autre système et qu'il avait traversé l'espace interstellaire pour venir nous rendre une brève visite. Depuis, il s'éloigne à grande vitesse vers la constellation de Pégase, échappant à toute tentative supplémentaire d'étude et laissant les spécialistes sur leur faim.

Une faim qui a déclenché une traque plus attentive, révélant qu'au moins chaque année. Dès 2019, le deuxième astre d'origine extrasolaire a d'ailleurs été identifié : la comète qui pourrait provenir de Kruger 60, un système situé à 13,15 années-lumière de la Terre. En plus de traquer les cailloux actuellement proches de la Terre, d'autres astronomes se sont penchés sur les enregistrements des phénomènes passés, en fouillant notamment dans la base de données du Centre d'étude des objets géocroiseurs (CNEOS) de la Nasa. C'est ainsi qu'Amir Siraj et Avi Lœb () ont retrouvé et identifié CNEOS 2014-01-08.

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles