"Confiner les relations dans le privé en essayant de maintenir l'économie" : des professeurs de santé publique réclament un "confinement écocompatible"

franceinfo
·1 min de lecture

Face à l'augmentation de cas de Covid-19 et la dégradation de la situation sanitaire en France, les professeurs de santé publique Philippe Amouyel et Luc Dauchet réclament un "confinement écocompatible" dès lundi 26 octobre, indiquent-ils dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct.

L'idée est "de confiner encore au maximum les relations dans le système privé en essayant de maintenir l'économie", détaille sur franceinfo Philippe Amouyel, qui prône l'enchaînement "métro-boulot-dodo".

franceinfo : Vous proposez un confinement écocompatible, comme 'économiquement compatible', sans effets majeurs sur l'économie du pays, En quoi cela consisterait ?

Philippe Amouyel : L'idée c'est de se dire est-ce qu'il faut attendre la fin de la semaine pour voir si le confinement nocturne marche ou ne marche pas, c'est de démarrer un confinement qui serait localisé dans les zones les plus à risque, dans lequel on essaie de préserver le système économique et le travail des Français. C'est de maintenir d'abord l'accès aux écoles, aux collèges, dans un contexte de maintien extrêmement strict des gestes barrières. C'est par exemple, maintenir l'accès à l'enseignement supérieur, mais en mode distanciés, on ne met plus des étudiants (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi