Confinement dans les Alpes-Maritimes : « Ça ne va servir à rien » pour les uns, nouveau « coup dur » pour les autres

Elise Martin
·1 min de lecture

CRISE SANITAIRE - Le préfet a annoncé un confinement du vendredi 18 heures au lundi 6 heures les deux prochains week-ends sur le littoral

La pause déjeuner a été l’objet de grandes discussions ce lundi dans les rues de Nice. Sur la place Masséna, près du cours Saleya ou sur la promenade des Anglais, tout le monde parlait des mesures annoncées ce lundi midi par Bernard Gonzalez, le préfet des Alpes-Maritimes. De nouvelles restrictions de déplacement seront en vigueur sur l’aire urbaine littorale, de Menton à Théoule-sur-Mer, pour les deux prochains week-ends. « Les sorties sont autorisées avec une attestation dérogatoire », a précisé le préfet.

« Tout ça pour ça ? lâche Olivier, 56 ans. Ça ne va servir à rien ». Son ami Mickaël de 25 ans partage cet avis. « Ce sont des mesurettes, ce n’est pas assez fort et surtout, c’est de moins en moins crédible. La seule réaction qu’on peut avoir de ces annonces, c’est d’en rire ». Finalement, le seul point contraignant pour ces Niçois, c’est le fait de « ne plus pouvoir profiter d’un petit verre de rosé pendant leur repas » le long de la Prom. Le préfet a annoncé que « la diffusion de (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Un confinement local pour lutter contre la flambée des contaminations, ça marche ?
Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : De nouvelles mesures annoncées « en fin de matinée »
Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Olivier Véran envisage un couvre-feu « accentué » ou « un confinement partiel »