Confinement ou "troisième voie" : la stratégie inédite du gouvernement

C’est une "troisième voie", et non un nouveau "confinement" qu’a annoncé, pour reprendre ses mots, le Premier ministre Jean Castex, jeudi 18 mars, lors de sa dernière conférence de presse. L’exécutif souhaite que les Français des 16 départements concernés par un renforcement des mesures ne soient pas "enfermés". Ils sont ainsi autorisés à se déplacer dans un rayon de dix kilomètres autour de leur domicile sans limite de temps. "Le terme même de confinement, Emmanuel Macron le refuse et le réfute", indique ainsi le journaliste Guillaume Daret en direct depuis l’Élysée. "Une bataille politique" "Le chef de l’État estime que le mot confinement n’est pas adapté, poursuit-il. Ce qu’on veut c’est freiner, ce n’est pas enfermer, voilà ce qu’il explique. (…) Derrière la bataille sémantique, il y a bien sûr une bataille politique, parce que l’exécutif craint que tout ça vienne encore un peu plus alourdir la lassitude des Français, qui pour certains ont l’habitude de se retrouver tout juste un an en arrière", ajoute le journaliste.