Confinement : la tolérance de déplacement est terminée

Le Premier ministre Jean Castex et le président de la République, Emmanuel Macron, l’avaient annoncé : le week-end du 1er novembre verrait une tolérance quant aux déplacements des Français avec les retours de vacances de la Toussaint. Mais cela a pris fin lundi 2 novembre. Aux portes de Paris, les policiers sont présents lundi soir. Plusieurs dizaines de véhicules ont été contrôlés par 40 policiers qui vérifient les attestations, avec les bons élèves, ceux qui ont leurs attestations en règle, et aussi les fraudeurs qui n’en ont pas ou celles qui sont mal remplies. Pour eux, ce sera 135 euros d’amende. Déplacements professionnels L’heure n’est plus à tolérance, mais bien à la verbalisation. Les forces de l'ordre veulent faire preuve de discernement. Un des motifs les plus cochés reste le "professionnel" lundi 2 novembre. Les contrôles se sont terminés en fin de soirée aux portes de Paris.