Confinement : le temps de la fermeté

Le gouvernement estime que les mesures de confinement ne sont pas assez respectées et demande du changement. Les forces de l’ordre se concentreront d’abord sur les rassemblements privés. "Les autorités ont constaté que certains profitent de leur attestation et de ce confinement moins strict pour continuer de se réunir", explique la journaliste de France Télévisions Sophie Neumayer, en duplex depuis la préfecture de police de Paris. Résultat, "le ministre de l’Intérieur a demandé aux préfets de prêter plus d’attention aux signalements pour tapages [et] de vérifier plus scrupuleusement le motif invoqué sur leur attestation". Davantage de contrôles Les établissements recevant du public sont également dans le viseur. "Gérald Darmanin demande plus de fermeté contre les restaurants ou les magasins qui restent ouverts malgré l’interdiction", rapporte en effet Sophie Neumayer. Le consigne a été donnée de contrôler davantage sur la voie publique. "Toute personne se déplaçant sans un motif légitime devra être verbalisée", indique enfin la journaliste.