Le confinement a stimulé l'envie de lire surtout chez les jeunes adultes

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

"Le livre est plébiscité par le public, notamment par les plus jeunes, comme un véritable antidote", a commenté le président du Syndicat national de l'édition, Vincent Montagne, dans un communiqué. Lors du premier confinement (mars à mai), 30% d'entre eux ont lu plus que d'habitude, et lors du deuxième (octobre-décembre), ils ont été 16%.

"Occuper ses journées"

Globalement, "33% des Français ont lu plus de livres qu'en temps normal pendant le ou les confinements", résume Odoxa. Par âge, ce sont les 18-24 ans qui ont le plus augmenté le temps consacré aux livres : ils ont été 42% puis 24% à le faire. Interrogés sur les raisons, les sondés ont cité d'abord "occuper ses journées, lutter contre l'ennui" (43%), puis "se déconnecter de l'actualité" (33%) et "éviter de rester de rester trop longtemps sur les réseaux sociaux" ou sur internet (31%)

Ils sont très majoritairement favorables à ce qu'en cas de nouveau confinement les librairies restent ouvertes (85%) plutôt qu'elles ferment (13%). La mauvaise surprise en revanche est que les sondés ignorent en majorité que la loi impose un prix unique du livre, mesure destinée à protéger le secteur de l'édition 53% des sondés pensent que ce prix "peut varier selon les régions, la période de l'année, la conjoncture économique et les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi