Confinement : des stations-service indépendantes menacées de faillite

Mardi 5 mai au matin, une petite station-service d’Antibes (Alpes-Maritimes) n’a vu passer aucun client. Un constat désormais quotidien. Le peu de carburant qui sort des pompes se vend à perte, car depuis qu’il a été stocké en mars, les prix ont chuté. Plus de 4 000 stations-service seraient directement menacées, sur les 11 200 que compte la France. Le secteur réclame un fonds d’aide de grande urgence Selon les représentants du secteur, les ventes de carburants ont chuté de 70 à 85% depuis le début du confinement. Ils lancent un cri d’alarme. “Il faut probablement un fonds d’aide de grande urgence pour les stations qui sont dans les 4% qui ont un risque de fermer”, explique Francis Pousse, président des propriétaires-exploitants des stations-service. Contacté par téléphone, le ministère de la Transition écologique confirme qu’un projet d’aide aux petites stations indépendantes est à l’étude.