Confinement : comment s'organisent les chantiers du BTP ?

Contrairement au premier confinement, les chantiers restent ouverts. "On ne pouvait pas rester à la maison, économiquement ça pose des problèmes. Je suis content de pouvoir travailler", explique Didier Ebanda, électricien. "J'aurais préféré rester à la maison, même si c'est une perte de salaire, c'est une chose mais la santé c'est autre chose", témoigne Corentin Lalandre, électricien. Deux fois moins d'ouvriers sont présents sur le chantier pour respecter la distanciation. Un malade peut provoquer l'arrêt des travaux L'enjeu est de taille, un seul ouvrier malade pourrait provoquer l'arrêt des travaux. "Si quelqu'un est positif, par exemple un électricien qui travaille dans cette zone-là, l'ensemble du chantier passe immédiatement en cas contact", explique Philippe Servallo PDG de Saint-Denis Constructions. Tout le secteur du bâtiment est mobilisé.