Confinement : solidarité envers les petits commerçants

Des plats à emporter pour limiter les pertes, créer un site internet pour écouler les stocks, ces commerçants mettent tout en œuvre pour maintenir leur activité. Lundi 2 novembre, quinze commandes ont été préparées. "Ça entretient le moral, ça sauve les murs et on sait aussi s'adapter et je pense que la vente à emporter c'est aussi un futur dans notre métier il faut le prendre en compte", explique Raphaël Girard, restaurateur dans les Hauts-de-Seine. Faire avec les moyens du bord Elodie Guysard-Cyrus est est commerçante. Désormais, elle propose ses produits pour bébé sur son site internet. "L'idée c'est de faire avec les moyens du bord", explique la commerçante. "La veille de la fermeture j'ai eu un grand élan de solidarité de la part de mes clientes fidèles. Je crois que les gens ont conscience qu'il faut soutenir les petits commerces". Un soutien qui la pousse à continuer coûte que coûte.