Confinement : une soirée clandestine de 300 personnes dégénère à Joinville-le-Pont

Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre, des dizaines de personnes agglutinées ont fait la fête dans un pavillon de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne). La fête clandestine, qui rassemblait plus de 300 convives, a réveillé tout le voisinage. Elle s'est terminée en bagarre générale avant que les policiers n'interviennent à l'aide de grenades de désencerclement. "Quand les individus ont vu la police, ils ont quitté les lieux très précipitamment, certains sont passés par les toits, d'autres ont escaladé les murs du voisinage", explique Reda Belhaj, du syndicat SGP Police FO Val-de-Marne. Une soirée promue sur les réseaux sociaux La soirée, totalement illégale, a été promue sur les réseaux sociaux. "Ce soir, très grosse soirée privée", est-il noté sur une photo postée sur Snapchat. Elle n'avait rien d'improvisé. Samedi 14 novembre, les enquêteurs procédaient à des relevés d'indices. Au moins l'un des fêtards a depuis été testé positif au coronavirus. Les autorités appellent tous les participants à se faire tester rapidement.