Confinement saison 2: on regarde quoi? #jour12

Le service culture
·3 min de lecture
Confinement saison 2, on regarde quoi - Montage BFMTV
Confinement saison 2, on regarde quoi - Montage BFMTV

Série futile, classique primé, documentaire instructif, dessin animé familial, album indé ou bande dessinée trépidante... tout est bon pour peupler les soirées confinées. Voici notre sélection au #jour12 du confinement saison 2.

● À regarder: Tout simplement noir (vod)

L'un des films français les plus commentés de l'année débarque en VOD. Brouillant les pistes entre fiction et réalité, Tout simplement noir, de Jean-Pascal Zadi et John Wax réunit une brochette de stars (Fary, Fabrice Eboué, Eric et Ramzy, Claudia Tagbo…) pour dresser un portrait amer et satirique de la condition noire en France. Jean-Pascal Zadi incarne JP, un acteur raté qui démarche toutes les stars noires du cinéma français pour participer à la première marche de contestation noire française. Mêlant humour et gêne, il s'interroge sur les contradictions des artistes noirs qui peinent souvent à fédérer, même au sein de leur propre communauté. Et dénonce le racisme du cinéma français, de ces réalisateurs qui basculent dans le racisme en croyant prêcher la tolérance aux séances de casting humiliantes. Un film à ne pas manquer.

Disponible en VOD

https://www.youtube.com/embed/2Uk15jDnJz0?rel=0

● À écouter: Tessae - Eté

À seulement 19 ans, Tessae est en train de se faire une place de choix sur la nouvelle scène rap francophone. Révélée en 2019 par un concours qui lui a permis de rapper avec Booba au festival We Love Green, elle n'a cessé de gagner en notoriété en 2020. Notamment grâce à Bling, son tube conquérant au rythme lancinant, devenu viral sur TikTok. Celle qui passe du rap au chant avec aisance a publié deux EP ces derniers mois, Printemps et Été. Elle y raconte les difficultés de s’imposer dans le rap lorsqu’on est une femme (Purple Rain), ses rêves de gloire (Panthéon), ses angoisses (La Flemme), ou encore dénonce le harcèlement de rue (Salope). Son univers visuel étrange, parfois inquiétant, lui vaut déjà le surnom de Billie EIlish française. Les EP Automne et Hiver devraient suivre, avant la sortie de son premier album, logiquement intitulé Saisons, le 4 décembre.

https://www.youtube.com/embed/B6XPTymk1AA?rel=0

● À lire: Peau d'homme

C'est une BD joyeuse, positive, frappée par un drame. L'album Peau d’homme (Glénat), conte sur une femme qui s'émancipe en se déguisant en homme et en nouant une relation amoureuse avec son mari homosexuel, a été salué par la critique pour la finesse de son propos et de ses dessins, mais marqué par la brutale disparition de son scénariste, Hubert, à l'âge de 49 ans en février dernier. Cette BD qui dénonce avec douceur, intolérance religieuse, homophobie et sexisme est un testament du talent de ce scénariste plus connu pour ses récits sombres que positifs. Le dessinateur Zanzim a privilégié la ligne claire (le style d'Hergé) et une mise en scène épurée pour en souligner la portée universelle. Un album bouleversant et drôle.

Peau d’homme, Hubert et Zanzim, Glénat, 160 pages, 27 euros.

Article original publié sur BFMTV.com