Confinement : des safaris virtuels font fureur

Même confiné, il est toujours possible d’approcher des animaux sauvages. Véritable business en Afrique du Sud, les safaris continuent malgré le confinement. Le site Wild Earth propose gratuitement deux fois par jour des visites en direct aux internautes. "Nous avons vu une augmentation spectaculaire de l’audience de nos safaris en direct", constate le directeur Graham Wallington.

Une manière de préserver l’environnement Au vu du succès que rencontre ce nouveau mode de fonctionnement, Wild Earth pourrait maintenir ces séances à l’avenir. "Si nous avons de plus en plus de touristes dans ces zones sauvages sensibles, à terme, nous détruirons ce pourquoi ils sont venus. Mais le tourisme virtuel nous permet, sans remplacer le tourisme physique, de pouvoir partager tout cela avec le monde entier sans le détruire", explique Graham Wallington. D’ici là, le safari va organiser des visites privées, mais qui, cette fois-ci, seront payantes.