Confinement : retour à La Balme-de-Sillingy, premier cluster de France

La Balme-de-Sillingy (Haute-Savoie) est plongée dans l'incertitude depuis neuf mois. Le temps s'est arrêté pour les 5 000 habitants depuis le mois de février. La ville a été mise sous cloche 15 jours avant le reste du pays. En février, l'un des habitants revient de Lombardie (Italie), et les cas de contaminations au coronavirus se multiplient. La commune devient le premier cluster de France. Le maire avait alors décidé de confiner la ville. "Des pestiférés" François Raviet, ancien maire de La Balme-de-Sillingy, confie : "J'ai eu des menaces, menaces verbales, téléphoniques, que j'étais un con, que si je n'arrêtais pas ce que je faisais, ça ira mal pour moi. C'est assez difficile à supporter". Dans la ville, personne n'a oublié : "On s'est sentis comme des bêtes de cirque, des pestiférés", explique une riveraine. Depuis, les confinements se sont enchaînés et la lassitude a gagné la population.